Relations et développement communautaires

  • Partager

S’impliquer auprès des communautés est d’une importance vitale pour les entreprises minières, mais cela peut être complexe et difficile.

Les individus sont de nature pluridimensionnelle et comprendre leurs besoins, désirs et préoccupations est difficile. C’est pourquoi la qualité des relations communautaires peut définir l’avenir d’un projet. L’obtention et la préservation du soutien communautaire, ou du permis social d’exploitation d’une entreprise, est un facteur essentiel de la viabilité à long terme de n’importe quelle opération.

En revanche, de mauvaises relations communautaires peuvent engendrer un manque de confiance et des sentiments d’injustice, notamment lorsqu’elles sont exacerbées par des activités minières insensibles aux préoccupations locales. Ceci peut entraîner une opposition à toute opération continue ou future ou un conflit.

Contrairement à nombre d’autres industries qui peuvent librement décider où opérer, l’exploitation minière n’est possible que dans des zones à forte minéralisation, qui peuvent déjà être peuplées ou avoir des communautés à proximité. L’ICMM attend des entreprises minières et métallurgiques d’impliquer ces communautés non seulement dans le dialogue et la prise de décision, mais aussi dans la contribution au développement à long terme.

Le développement communautaire est le processus consistant à augmenter la force et l’efficacité des communautés, en vue d’améliorer la qualité de vie des personnes et leur participation à la prise de décisions, ce qui leur permet d’exercer un meilleur contrôle à long terme sur leur vie. Ceci va bien au-delà de l’atténuation des impacts sociaux et se concentre sur le renforcement de la viabilité de la communauté. L’objectif essentiel est de créer des avantages locaux pour les populations, qui vont bien au-delà de la durée de vie de l’exploitation minière.

Souvent, les retombées les plus durables et avantageuses des programmes de développement communautaire sont celles qui soutiennent le renforcement des compétences et de la capacité des populations locales grâce à la formation, l’emploi et l’éducation. Les avantages qui convertissent les actifs miniers, à savoir un capital de ressources naturelles non renouvelables, en d’autres actifs locaux, c’est-à-dire en capital social, économique et environnement durable.

Pour les entreprises minières et les communautés dans lesquelles elles opèrent, ce processus est un cheminement, et non un aboutissement. Des améliorations sont toujours possibles, et les relations communautaires nécessitent une attention et un investissement en ressources constants. Toutefois, il est possible d’identifier certaines des meilleures pratiques. L’ICMM a produit une série de guides sur le développement communautaire, l’implication des parties prenantes et le renforcement des relations communautaires. Nous avons aussi continué à nous concentrer sur l’assistance au renforcement des capacités en matière de relations communautaires des entreprises membres en nous appuyant sur les guides et les boîtes à outils que nous avons publiés.