Préparation aux urgences

  • Partager

Répondre de manière efficace aux urgences est essentiel pour chaque entreprise de l’industrie minière, afin de mieux protéger les employés et leurs familles, les communautés locales et la société au sens plus large.

L’industrie des mines et des métaux œuvre à l’amélioration continuelle de la sûreté et de la sécurité opérationnelles, mais il faut bien comprendre qu’il ne sera probablement jamais possible de les ramener à un « risque nul » absolu. Ceci signifie que la sûreté et la sécurité ne peuvent jamais être considérées comme acquises et qu’il est obligatoire d’intégrer des plans de préparation aux urgences dans tous les politiques et processus de gestion existants.

Les urgences dans l’industrie des mines et des métaux peuvent grossièrement être définies comme des urgences opérationnelles (par ex., les dangers liés aux pipelines ou des pannes de transport), environnementales (par ex., les catastrophes naturelles ou les affaissements) ou sociales (par ex., conflit politique ou troubles communautaires).

Bien que l’industrie ait la responsabilité d’être prête à répondre aux urgences par l’entremise de mécanismes internes, il est aussi important de collaborer avec les communautés vivant à proximité des sites miniers pour augmenter leur compréhension des dangers potentiels en matière de sûreté et de sécurité. Ces dangers peuvent être physiques (d’exposition directe et indirecte aux risques) ou psychologiques (provoqués par la peur de conséquences inconnues d’un incident potentiel). Les risques, réels ou imaginaires, endommagent la confiance et le sentiment de sécurité de la société à l’égard de l’industrie.

Malheureusement, les communautés locales ne sont pas toujours informées de manière adéquate sur les risques potentiels et elles ne sont donc pas préparées aux situations d’urgence. Une réponse locale rapide et efficace à un incident peut s’avérer être le facteur le plus important pour limiter le nombre de blessés et les dommages aux biens et à l’environnement. L’expérience a aussi montré qu’une communauté bien informée et bien préparée est aussi plus en mesure de faire face aux conséquences.

Afin de mieux soutenir la mise en œuvre de la préparation aux urgences dans l’industrie, l’ICMM en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) a publié Bonnes pratiques en matière de préparation et d’intervention d’urgence (uniquement disponible en anglais ou en espagnol), une étude conçue pour accompagner le processus de sensibilisation et de préparation aux urgences au niveau local (APELL, de l’anglais Awareness and Preparedness for Emergencies at Local Level).

Le processus APELL du PNUE adopte une approche structurée de la liaison communautaire, qui permet aux entreprises d’utiliser les directives sur les meilleures pratiques pour collaborer avec les autorités locales et les communautés afin d’identifier qui doit faire quoi en cas d’urgence, donner des conseils sur les formations et examiner les fonctions possibles que peut assumer la liaison communautaire.

Par l’entremise de la mise en œuvre d’un mécanisme solide de préparation aux urgences, les entreprises des mines et des métaux peuvent répondre aux dangers potentiels d’une manière responsable, diligente et attentive aux points forts et aux points faibles des opérations et des communautés.

Other focus areas