Maladies transmissibles

  • Partager

Le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme constituent tous des causes principales de mortalité et de handicap. Il est estimé qu’environ 37 millions de personnes vivent avec le VIH et 11 millions vivent avec la tuberculose. De plus, en 2015, environ 214 millions de cas de paludisme se sont déclarés dans le monde, provoquant la mort de 472 000 personnes. Les opérations minières et métallurgiques se situent souvent dans des zones ou à proximité de régions où ces maladies sont pandémiques, ce qui signifie que l’industrie a un rôle à jouer pour les combattre.

Dans certaines régions, l’industrie des mines et des métaux trouve sa main-d’œuvre confrontée à une exposition particulièrement importante du VIH/SIDA.

Les entreprises responsables reconnaissent que leurs activités ont la possibilité d’avoir une incidence sur la santé des communautés dans lesquelles elles opèrent et vice-versa. Elles sont aussi conscientes de leur devoir de gérer efficacement toutes les incidences potentielles du VIH/SIDA, de la tuberculose et du paludisme. De nombreuses entreprises minières, y compris plusieurs membres de l’ICMM, ont déjà réalisé des progrès importants dans leur réponse au VIH/SIDA, à la tuberculose et le paludisme dans le milieu professionnel.

Au-delà de constituer la bonne chose à faire du point de vue sociétal, une approche proactive de la gestion de ces maladies transmissibles peut aussi avoir une incidence positive sur la performance financière de l’entreprise. En fait, des données quantitatives et qualitatives complètes suggèrent que les entreprises qui s’efforcent de résoudre le problème posé par le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme dans le cadre professionnel perçoivent plusieurs avantages directs et indirects.

Ils comprennent :

L’ICMM encourage la diffusion des meilleures pratiques sur l’ensemble du secteur afin de maximaliser les avantages des interventions pour la société. Publié en août 2008, le Guide des bonnes pratiques en matière de VIH/SIDA, tuberculose et paludisme (uniquement disponible en anglais) résume et prône l’approche intégrée à ces trois maladies et cet ouvrage est en ligne avec les meilleures pratiques suggérées par les organisations internationales, les autres secteurs industriels et les membres de l’ICMM.

Les opérations minières et métallurgiques peuvent aussi être affectées par d’autres maladies transmissibles. Par exemple, l’épidémie d’Ebola en 2014 (principalement en Afrique de l’Ouest) et l’épidémie de Zika dans plusieurs régions en 2015 et 2016 peuvent aussi avoir une incidence potentielle sur la sécurité du personnel et leur famille entrant et sortant de ces régions sensibles. L’ICMM continue de chercher la meilleure manière dont nous pouvons soutenir l’industrie des mines et des métaux dans la lutte contre ces maladies et d’autres maladies transmissibles.

Other focus areas