Gestion des contrôles critiques

  • Partager

Au cours des dernières années, de nombreuses entreprises minières ont radicalement amélioré leur performance en matière de sécurité, mesurée par le temps perdu, le taux de fréquence des blessures et d’autres mesures similaires.

Toutefois, des événements indésirables continuent de se produire. Ces événements comprennent les incidents tels que les incendies souterrains, les explosions de poussières de charbon, les affaissements de terrain et la surexposition à des substances néfastes. Les incidents entraîner des blessures graves, des morts ou plus rarement des impacts catastrophiques sur les personnes et l’environnement.

Les enquêtes, après les faits, révèlent en général que les contrôles pour les risques connus n’avaient pas été appliqués de manière efficace, souvent en conséquence à des systèmes de gestion de la sécurité et des procédures ou des plans de gestions des dangers denses et complexes qui s’avèrent difficiles à mettre en œuvre ou qui manquent de clarté dans la définition des contrôles les plus importants.

Pour empêcher que des événements catastrophiques ou à conséquences mortelles se produisent, il est nécessaire que les contrôles critiques soient clairement définis et compris, de même que la responsabilité de leur mise en œuvre. Une approche de gestion des contrôles critiques est une manière efficace d’y parvenir, en concentrant la gestion des risques sur ces contrôles qui sont les plus critiques pour la santé et la sécurité.

L’approche de gestion des contrôles critiques nécessite :

À l’idéal, ceci est une procédure en neuf étapes qui doit comprendre la planification, la mise en œuvre, l’évaluation de la performance et la rectification, intégrant un certain nombre de boucles de rétroaction afin d’améliorer la solidité du système. Vous pouvez trouver plus de détails sur ce sujet dans Guide des bonnes pratiques en matière de gestion des contrôles critiques de santé et de sécurité et Guide de mise en œuvre de la gestion des contrôles critiques. Il est important de noter que ces guides ne stipulent pas quels contrôles doivent être mis en œuvre (car ils peuvent varier d’un projet à l’autre), mais ils expliquent le processus d’identification des points de contrôle et quels éléments doivent être en place pour assurer leur efficacité.

La majorité des entreprises membres de l’ICMM sont en train d’évaluer les conseils donnés en vue de mieux savoir comment les intégrer dans la pratique quotidienne. Cette approche est aussi de plus en plus adoptée par des exploitations minières qui n’adhèrent pas à l’ICMM. En tant qu’activité industrielle, l’exploitation minière est souvent dangereuse, mais grâce à la mise en œuvre d’une approche de gestion des contrôles critiques, l’industrie des mines et des métaux est mieux placée pour empêcher que des événements catastrophiques ou à conséquences mortelles se produisent.

Other focus areas